TÉLÉCHARGER CALCULATEUR STEPHY

TÉLÉCHARGER CALCULATEUR STEPHY

TÉLÉCHARGER CALCULATEUR STEPHY

Il a contribué au rapprochement des acteurs de la politique de l'eau et de la politique TVB pour améliorer les synergies aux différentes échelles d'action. Il a aussi été l'occasion de renforcer la connaissance mutuelle des acteurs, de mettre en évidence les synergies et les complémentarités entre chaque politique, d'identifier les moyens d'actions innovants et de les valoriser. Programme :. Table ronde : ANC et sinistralité, état des lieux et expertise.

Nom: calculateur stephy
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Libre (*Pour usage personnel)
Système d’exploitation: MacOS. Android. iOS. Windows XP/7/10.
Taille:38.83 Megabytes

A historical approach of agronomy courses in agricultural colleges illustrates its evolution and shows that this discipline has now become less prescriptive and more integrative than it used to be. A successful transition requires new conditions and new situations of teaching.

This innovative way of teaching should take real life situations in account and should be in close link with research and development. We thus need tools and resources to be produced in order to help teachers who now are in the position of a facilitator rather than a referent for students Keys words: farmers, technical éducation, initial training, school curriculum, skills, agronomy, teaching methods Introduction Le contexte de la production agricole devient à la fois plus complexe et plus imprévisible.

Une troisième partie pointe un certain nombre de questions qui restent posées. Etape essentielle pour une bonne adaptation des formations aux attentes du métier, la conception des programmes de formation a fortement évolué en prenant davantage appui sur les pratiques de référence.

Un bref aperçu historique permet de mieux comprendre ces évolutions. Les diplômes proposés par les établissements peuvent être préparés par voie scolaire temps plein ou alternance , par apprentissage, en formation continue, à distance ainsi que par la validation des acquis de l'expérience. La plupart seront agriculteurs et une approche analytique des problèmes est essentielle à leur formation.

La pédagogie développée essaye de rendre les étudiants actifs en lien avec la réalité du terrain. Ce système de culture est un peu atypique par rapport à la référence régionale basée sur une rotation colza — blé — orge. Les acquis seront ensuite réinvestis dans le cadre de la rédaction des projets, intégrés dans les rapports de stage.

Succession de cultures Cf. Systme de culture SDC Ensemble des modalits techniques mises en uvre sur des parcelles traites de manire identique. Chaque systme de culture se dfinit par la nature des cultures, leur ordre de succession rotation et les itinraires techniques appliqus ces diffrentes cultures[8]. Tolrance Aptitude dune plante limiter le dommage g engendr par un dgt g de bioagresseur. Cet usage se trouve aujourdhui confront de nombreux enjeux : Des enjeux agronomiques : des rsistances aux produits phytosanitaires se sont dveloppes chez les bioagresseurs g1, menant une rosion de l'efficacit des produits, voire des impasses techniques dans certaines situations.

A cela s'ajoute le retrait programm de lautorisation de mise sur le march de certains produits, ce qui impose aux agriculteurs de se tourner vers dautres manires de protger leurs cultures.

En savoir plus

Des enjeux sanitaires : lusage des produits phytosanitaires entrane des risques sanitaires tant au niveau des agriculteurs qui sy trouvent directement exposs quau niveau des consommateurs, exposs dans une moindre mesure via les rsidus de pesticides pouvant tre contenus dans les produits de lagriculture et dans leau.

Des enjeux environnementaux : les impacts des produits phytosanitaires sur la biodiversit et sur la pollution des milieux eau, sol ou air ne sont plus dmontrer. Cependant, la rduction de cet usage par la mise en place de pratiques alternatives de gestion de ces bioagresseurs peut permettre dallger les charges en produits phytosanitaires sans pour autant diminuer de beaucoup le rendement.

Dautre part, tant donn la variabilit des prix agricoles et le pas de temps pluriannuel ncessaire la mise en place dun systme de culture cohrent, il semble logique de saffranchir de la conjoncture conomique annuelle pour laborer des systmes robustes quelque soit le contexte de prix [17]2.

Les chiffres entre crochets font rfrence la liste bibliographique situe la fin du guide. Il comprend entre autres le retrait du march des prparations contenant les 53 substances actives les plus proccupantes. Ce plan anticipe une obligation de la Directive Cadre sur l'utilisation durable des pesticides, qui prvoit que les tats membres adoptent des plans d'action nationaux, en vue de rduire les risques et les effets de l'utilisation des pesticides et d'encourager l'laboration et l'introduction de la lutte intgre.

Guide - Systeme de Culture Econome en Prduits Phytosanitaire

Face ces enjeux, il est ncessaire de trouver des moyens pour rduire durablement la dpendance des systmes de culture lusage de produits phytosanitaires. Il a pour objectif de proposer une dmarche pour la conception de systmes de culture conomes en produits phytosanitaires en se fondant sur des stratgies alternatives de protection contre les bioagresseurs.

Son ambition est daider au conseil et la formation dagriculteurs et de conseillers souhaitant se lancer dans une agriculture moins consommatrice de pesticides. Il est consacr aux systmes de polyculture, mme si les mthodes qui y sont dcrites pourraient tre extrapoles dautres systmes de culture intgrant des cultures assoles, voire des cultures prennes.

Ce guide propose une dmarche pour la construction de ces systmes, plus que des solutions techniques mettre en uvre.

Guide pratique pour la conception de systèmes de culture plus économes en produits phytosanitaires

Lindication a dans le texte fait rfrence aux termes rpertoris dans la liste des abrviations. La premire partie reprend quelques concepts de base relatifs la protection des cultures, et dcrit notamment les stratgies et mthodes de lutte alternatives pour la protection des cultures.

Elle sappuie aussi sur les connaissances expertes des auteurs de ce guide et de celles dexperts externes qui ont t sollicits ponctuellement. La seconde partie propose une dmarche de conception de systmes de culture conomes en produits phytosanitaires mettre en uvre avec lagriculteur. Cette dmarche est dcompose en plusieurs tapes: elle commence par donner des cls pour dcrire le contexte dans lequel se situe le systme sur lequel on souhaite travailler, pour ensuite fournir des lments pour dcrire ce systme, de manire pouvoir mettre en vidence ses atouts et ses limites vis--vis de la gestion des bioagresseurs.

Ltape de coconception proprement dite aide le lecteur construire partir du systme de culture g initial des systmes de culture alternatifs plus conomes en produits phytosanitaires. La dernire tape d'valuation de ces systmes permet de comparer leurs performances par rapport au systme initial sur diffrents critres: le niveau dutilisation des pesticides, mais aussi le bilan azot, la quantit dnergie consomme, et quelques critres socio-conomiques.

Des encadrs insrs dans le texte permettent de donner le regard dagriculteurs nots A dans les tmoignages ou daccompagnateurs nots C dans les tmoignages sur les points qui sont abords. Ils correspondent des tmoignages recueillis auprs de personnes interroges sur la conception et la mise en uvre de systmes conomes en intrants.

Lensemble de ces fiches constituent le questionnaire dentretien pour travailler avec lagriculteur et sont rassembles dans deux cahiers diffrents, correspondant aux deux parcours proposs pour la dmarche.

"Agriculture biologique et qualité de l’eau"

Il permet par ailleurs de faire une valuation rapide des systmes de culture qui sont amliorer et des nouveaux systmes proposs. Cependant, nous sommes conscients que sa mise en uvre nest pas toujours possible pour des raisons de temps, de moyens disponibles ou dimplication de lagriculteur dans la dmarche.

Nous proposons donc pour chaque tape de cette dmarche deux parcours: un parcours approfondi, droulant la dmarche complte un parcoursrapide, qui propose une dmarche simplifie.

Il faut cependant garder en mmoire que ce parcours est moins prcis que le prcdent sur certains aspects de la dmarche, et notamment sur le diagnostic et lvaluation des systmes de culture actuel et alternatifs. Il a t pens comme un parcours permettant de sensibiliser la rflexion sur des systmes de culture conomes et, nous lesprons, donner lenvie dapprofondir le travail ralis dans un second temps.

Les actions permettant de rduire lusage de ces produits dautres chelles chelle de lexploitation, du territoire ne seront donc pas dtailles. Un encadr en page 39 les dcrit cependant rapidement. Nous naborderons pas non plus les pratiques se fondant sur un raisonnement de lutilisation des pesticides viter les traitements systmatiques, intervenir en fonction de seuils de nuisibilit, rduire les doses de produits appliques, utiliser des modles de prvision et les rgles de stockage et de manipulation des produits permettant de rduire les risques sanitaires et environnementaux.

Bien quelles participent rduire les pollutions ponctuelles et quelles soient un premier pas vers la rduction des usages des pesticides, ces pratiques ne permettent pas une rduction significative de ceux-ci. Lobjectif est en effet daller au-del dune simple amlioration de lefficience des traitements ou dune substitution des produits actuellement utiliss par un raisonnement accru des pratiques; ce guide vise rduire la dpendance des systmes de culture lutilisation des produits phytosanitaires.

Cela suppose une modification plus profonde du systme de culture g et ladoption de pratiques alternatives de gestion des bioagresseurs g, permettant de limiter en amont les risques sanitaires [18][19]. Guide pratique pour la conception de systmes de culture plus conomes en produits phytosanitaires 15 Par ailleurs, nous proposons dans le cadre de la dmarche dcrite une valuation a priori des systmes qui seront construits.

Le suivi de la mise en place et lvaluation a posteriori de ces systmes ne font pas partie du champ de ce guide. Ce guide a t conu dune part pour lanimation de groupes dagriculteurs ou de conseillers lors de formation: il dcrit ainsi quelques fondamentaux de la protection des cultures en sefforant dillustrer les diffrentes notions abordes, au travers des exemples pris dans le guide, des fiches aides et de lannexe II sur les itinraires techniques types selon diffrentes logiques de protection, et propose une dmarche type.

Cest surtout la deuxime partie du guide et les fiches-supports qui sont concerns par cet aspect. Le temps de mise en uvre de la dmarche est estim une demi-journe, voire une journe pour un systme de culture, selon le parcours mis en uvre.

calculateur stephy

A cette occasion, il est utile que lagriculteur dispose des enregistrements de ses pratiques et de ses documents comptables. Ce temps ninclut pas le temps de lecture et dappropriation de lensemble du guide, qui doit faire lobjet dun travail pralable de la part de laccompagnateur. Lobjectif premier de ce guide est de dcrire et daccompagner la mise en uvre dune dmarche plutt que les solutions techniques en elles-mmes. Il est utiliser en combinaison avec des fiches dcrivant plus en dtail la mise en uvre des pratiques qui y sont mentionnes.

Ces fiches sont dj disponibles pour la gestion des adventices [14]. Cette dmarche se situe donc dans un cadre de production intgre. Cette notion a fait lobjet de plusieurs dfinitions, mais nous retiendrons ici celle donne par lOILB-SROP en [13] : Systme agricole de production daliments et des autres produits de haute qualit qui utilise des ressources et des mcanismes de rgulation naturels pour remplacer des apports dommageables lenvironnement et qui assure long terme une agriculture viable.

La protection des cultures nest en effet quune des facettes de la production vgtale, qui est considrer dans un ensemble o tous les lments du systme gestion des bioagresseurs, de lazote, de lnergie consomme, doivent tre mis en cohrence. Dvelopper une stratgie de protection des cultures sans tenir compte de cet ensemble est inappropri.

Cest pourquoi nous nous situons dans ce guide dans le cadre de la production intgre, et non uniquement de la protection intgre. Le tableau 1 resitue les diffrentes approches de la protection des cultures par rapport cette notionde production intgre.