TÉLÉCHARGER K ALEXANDRE ARCADY

TÉLÉCHARGER K ALEXANDRE ARCADY

TÉLÉCHARGER K ALEXANDRE ARCADY

Sur fond de pillage nazi, une machination planétaire. La caméra s'y perd A la première minute, une blatte se balade; une botte l'écrase. Crouic, fait la bande son. Zim boum, fait la musique.

Nom: k alexandre arcady
Format:Fichier D’archive
Version:Nouvelle
Licence:Usage Personnel Seulement
Système d’exploitation: MacOS. iOS. Windows XP/7/10. Android.
Taille:60.24 MB

Oh no, there's been an error

Guter reconnaît Joseph à cause d'une tache de naissance derrière son oreille gauche. Les deux hommes se battent dans le magasin alors que Samuel essaye de gagner la brocante pour tenter de les arrêter.

Mais trop tard, Guter, n'étant pas venu seul, appelle ses hommes au secours, Katz sort un pistolet et l'abat sous les yeux de Sam. Katz finalement arrêté par la police, Sam doit se charger de l'amener au commissariat mais ne voulant pas qu'il soit jugé, il libère son vieil ami et veut le confier à son père qui doit partir en Israël. Peu de temps après, les hommes de Guter retrouvent Katz dans le magasin du père de Sam.

Katz parvient à s'échapper mais il est retrouvé mort le soir même après que son magasin a explosé. Un jeune garçon propose une partie d'échecs au vieil écraseur; on tire les couleurs.

Kaddosh. Kibboutz. Kafka. Killer. Katz.

Zim boum, resouligne la musique. Dès la quatrième minute de K rôde une hypertrophie du sens.

A la cinquième minute, on se retrouve vingt ans après. Le jeune garçon, Sam Bellamy Patrick Bruel , est devenu flic; le vieil homme, Joseph Katz Pinkas Braun , toujours aussi vieux - et cabot - est brocanteur. Ils jouent encore aux échecs, échangeant des regards lourds d'antique amitié.

L'éclairage nous téléphone que ça va se gâter. Joseph tue un aryen type, en qui il a reconnu l'ancien SS ayant exterminé sa famille. Le jeune flic arrête son ami, puis le laisse s'échapper.

Conduite morale mais bévue policière. Or, après enquête, le supposé nazi serait un communiste vibrant de l'ex-RDA le Mur vient de tomber. A partir de maintenant, sans dévoiler le fin mot de l'intrigue, on ne sait plus qui est qui.

Sur ce sujet

Alexandre Arcady filme le mensonge, la manipulation, la trahison et la quête d'identité. Avec paranoïa généralisée.

Alléchant thriller? Un thriller "en prise avec son temps".

Résurgence des néonazis, antisémitisme endémique, anciens SS fondus dans la masse, vente d'armes chimiques par de grandes sociétés industrielles aux nations dangereuses malgré l'embargo onusien. Les journaux en sont remplis.

Antoine Duléry - L'imitacteur

Le film aussi. Arcady y plaque une caricature de flic d'extrême droite pas Bruel, un collègue , affiche Le Pen chez Saddam, des défilés de skinheads.

Et la dernière mode depuis dix ans : le trafic d'oeuvres d'art volées aux familles juives par le IIIe Reich. On s'essouffle de cette razzia dans l'actualité. Il ne manque que Lady Di et son Dodi anglo-égyptien.