TÉLÉCHARGER KUBO ET LARMURE MAGIQUE

TÉLÉCHARGER KUBO ET LARMURE MAGIQUE

TÉLÉCHARGER KUBO ET LARMURE MAGIQUE

Kubo et l'armure magique Résumé du film Il y a bien longtemps, une femme, qui navigue sur une frêle embarcation en pleine tempête, échoue avec son nourrisson sur une côte, non loin d'un village de pêcheurs. Quelques années plus tard, le garçon prénommé Kubo, devenu conteur de rue, raconte d'extraordinaires histoires, muni d'un instrument de musique et d'origamis animés pour illustrer son récit. Les aventures de l'épéiste Hanzo, le défunt père du garçon, tiennent en haleine tous les villageois. Une nuit, l'esprit démoniaque des tantes de Kubo tente de s'en prendre au jeune garçon, sauvé in extremis par sa mère grâce à la magie. Pourquoi regarder?

Nom: kubo et larmure magique
Format:Fichier D’archive
Version:Nouvelle
Licence:Usage Personnel Seulement
Système d’exploitation: MacOS. Android. iOS. Windows XP/7/10.
Taille:65.28 MB

Ces histoires, ses spectateurs en raffolent, notamment les fidèles Hosato, Hashi et Kameyo. Mais le Japon de Kubo est aussi fantasmagorique car nourri de nombreuses références.

Si le film est au croisement de nombreuses références, il est porté par une esthétique ambitieuse et un univers graphique superbe. Un soin particulier a été apporté aux costumes, inspirés du Japon impérial et de la période Edo.

Cette dernière, une longue dame brune, recluse et transie, lui a bien recommandé de s'abriter avant la tombée de la nuit. De quelle force maléfique se cachent-ils tous deux depuis toujours?

Et comment lui échapper, le soir fatal où ils sont découverts? La réponse se dévoile peu à peu au gré d'une épopée aux reflets à la fois intimistes et surnaturels, à la poursuite d'un secret de famille aux dimensions mythologiques.

Aidé par deux compagnons d'armes attachants et cocasses — un singe protecteur, sorte de petite divinité tutélaire, et un samouraï-scarabée ballot et touchant. Ce drôle de gamin borgne, d'apparence fragile, tout fluet dans son kimono rouge, dispose d'un pouvoir inédit. Il lui suffit de pincer les cordes de son shamisen — sorte de grand luth au manche effilé — pour que de banales feuilles de papier coloré frémissent, se plient, se cornent et s'enroulent toutes seules, soudain transformées en vivants origamis.

Farouches samouraïs, bestioles cocasses, chimères inquiétantes, tout un peuple minuscule se déploie alors en trois dimensions, obéissant aux vibrations de l'imaginaire. A base de marionnettes, le film réussit en effet l'exploit de nous faire oublier la technique mélange de bricolage et de high-tech aussi bien que l'échelle miniature de ses marionnettes et de ses décors : Kubo est une aventure à grand spectacle, dans un Japon médiéval rêvé, foisonnant de palais et de reliefs vertigineux, de vagues gigantesques et de forêts profondes.

Chaque étape du voyage est un éblouissement visuel ; chaque cadre, une prouesse de minutie.