TÉLÉCHARGER P GALIL.MDL

TÉLÉCHARGER P GALIL.MDL

TÉLÉCHARGER P GALIL.MDL

Les coles 3. Les coll ges 4. Les lyc es 5. Accompagner les enseignants et les formateurs 6.

Nom: p galil.mdl
Format:Fichier D’archive
Version:Nouvelle
Licence:Usage Personnel Seulement
Système d’exploitation: iOS. Windows XP/7/10. MacOS. Android.
Taille:63.41 MB

Pch L. Nazon M. Dmant A. Bazin Y. Balandir J. Zatac Charlroi 1h36'32''; Staub P. Monoprix 1h36'33''; Dini C.

Fiorani J. Tam Griff Auto 1h36'40''; 2. Rmy J. Hdg Tam 1h36'45''; Cortina T. Kp Cool Essy 1h36'51''; Ross J. Prouvost P. Einstlr A. Fc Mtz 1h37'05''; Mangin F.

Ambrt F. Can Saint-Max 1h37'19''; Nicolas J. Tam Frigo-Est 1h37'26''; Schnidr C. Antoin M. Stinbrunn T. Brlst M. La Pompontt 1h37'39''; Oijid Y.

Triathlon Nancy 1h37'44''; Brsson S. Jacqus F. Bourgu R. Claudon F. Jacob J. Courrir N. Dursn B. Boqut M. Smodis M. Gand L. Prrin M. Doll J. Djuric G. Polis J.

Thyot V. Voirin M. Antoin Y. Ctg Luxmbourg 1h38'54''; Bassin N. Cornvin A. Grand Nancy 1h39'02''; Floch M. L 1h39'07''; Lmay M. Phillippot H. Us Toul 1h39'09''; Flnghi M.

Kp Cool Nancy 1h39'''; Dsjardin G. Hry L. Laurnt C. Durand J. Rma 1h39'17''; Ptit C. Rigal A. Jacquot Y. Rbl J. Cottrz A. Nancy Athlétism Métropol 1h39'33''; Marchal C. Triathlon Lanuvvill Dvant Nancy 1h39'37''; Zazackowski R. Dlolm M. Absalon B. Goncalvs G. Morau D. Filiol T. Thaon Triathlon 1h40'01''; Hrmnt J. Caroull S. Frry A. Mongin C. Acm 1h40'12''; Rosard S. Ac Nufchatau 1h40'12''; Giraud J. Tam La Mmbroll 1h40'13''; Clinckmailli P. Stgr A. Dacunha E. Maurand A.

Marcaillou J. Vitrimont Passion 1h40'43''; Hall S. Niradka P. Mrcuri T. Mrcuri M. Marchal P. Hamiti K. Simrmann B.

Husson J. Roussl W. Aubrt A. Mtz A. Tam Loulou Trail 1h41'49''; Collt A. Tschofn R. Bauvois O. Simonin T. Dubois A. Can Saint Max 1h42'04''; Karakus Y. Vandrprr L. Caurla S. Arlandis D. Michl D.

Roussl J. Pigach A. Ofp 1h42'22''; Vitoux R. Fièvr C. Hmont J. Tsl Tomblain 1h42'32''; Mgrous M. Runaddict 1h42'36''; Kalkandln E. Chipot M.

Kinrkncht A. Ofp 1h42'47''; Vos G. Boulangr G. Madinina 1h42'49''; Tanguir A. Impakt Ludrs 1h42'51''; Prrot N.

Coururs Ds Rmparts Chatl Nomaxy 1h42'57''; Valanc B. Llarg R. Schorr B. Rollingr X. Boyr T. Um Sports 1h43'''; Lnl G. Foissy A. Running Club Chatnois 1h43'14''; Trills J. Larchr T. Running Club Châtnois 1h43'27''; Michl A. Hollbqu N. Grardin J. Grand Nancy 1h43'35''; Battiston S. Diulin A. Colnt A. Richard A. Grand Nancy 1h43'39''; Nirrngartn Y. Biron P. Bourdonnay L. Munir J. Avc 1h43'58''; Hrman C. Dbras F. Kp Cool Nancy 1h44'02''; Parisot C.

Lagrang R. Bourbia S. Kp Cool Nancy 1h44'09''; Ravat F. Magassa H. Acgv 1h44'13''; Bffy M. Mtz Triathlon 1h44'15''; Bouchlt E.

Nitch N. Voirin C. Toul Aviron 1h44'18''; Ory J. Triathlon Club Mussipontain 1h44'21''; Tischlr M. Gorgs A. Langlad B. Cavin A. Lamourux M. Triathlon Toul Tam 1h44'34''; Collt Fntrir B. Ashkar S. Kp Cool Essy 1h45'01''; Rogr T. Gousst A. Lambing X. Guy G. Brignon B. Run Décat Smécourt 1h45'18''; Fichr J. Brossard J.

Fach T. Maringr D. Graoully Athltic Club 1h45'31''; Srafini F. Chaumousy 1h45'34''; Durand Y. Garconnt N. Gbhard P. Ruvra L. Enduranc Shop 1h45'44''; Guichard - Lroy S. Dallmagn J. Nam 1h45'54''; Arnould F. Slton J. Coupz M. Colin J. Magisson Y. Nancy Trail Pulsations 1h46'21''; Rambau D.

acarandell_8.pdf

Gy 1h46'22''; Talansir J. Gauvin J. Bassot J. Fuiltain S. Bisslr V. Impakt Ludrs 1h46'32''; Villroy D Galhau L. Vill D Nancy 1h46'32''; Airoldi D. Kuntz E. Ros S. Jadin M. Evllir Y. Es Hagondang 1h46'51''; Domptail B. Ascapim 1h46'52''; Baudot R. Esh Hagondang 1h46'52''; Corazzini B.

Géry G. Triathlon Toul Tam 1h46'53''; Pirs Ngrao M. Lambrt B. Robin B. Kp Cool Nancy 1h47'13''; Roung R. El Ghannam Y. Est Triathlon Tam 1h47'18''; Giln F. Galil C.

leonssurllec02duheuoft

Mdina C. Grand Nancy 1h47'31''; Garrigus C. Gorg M. Mahoudau A. Bllion C. Armnia J. Ljun P. Sans Objt 1h47'49''; Brton J. Bourlon P. Can Saint-Max 1h47'52''; Qunhn C. Rouhir S. Martin P. Ensan 1h48'04''; Boudin T. Ramparany C. Lfbvr O. Janmair E. Gly L. Tcm 1h48'27''; Thirit T. Varangévill 1h48'37''; Mairl G. Hftr J.

Últimas fotos porno xxx

Jardiné B. Bidingr S. Us Toul 1h48'51''; Grapin R. Bottir R. Dlgado J. Violin F. Hubrt J. Damlvirs 1h49'''; Priur F. Longuvill A. Poissnot S. Tamayo A. Chaarani S. Eggr 1h49'29''; Bnnani F.

Lblond N. Frayon J. Ramillon A. Fournt H. Sun D. Hnry M. Myr M. Dmarch T. Gant P. Gaytt M. Kimbrly Clark 1h50'06''; Moyson M. Hallr A. Jac St Nicolas 1h50'12''; Amiard N. Wuithir A. Vahabi H. Ac Saint Avold 1h50'17''; Wolff R. Lhuillir B. Mont F. Carpintiro C. Niang A. Buciarlli B. Nsl 1h50'55''; Amimi M. Nancy 1h51'01''; Colzato A. Schwartz T.

Matvichv A. Untrinr E. Lambrt A. Win F. Schwitzr N. Pasi H. Bllot T. Brisson F. Gurci P. Thpault A. Sauffroy N. Duhaml S. Yildirim M. Srby T. Fontain Y. Martin G. Curina A. Ozgur K. Mullr E. Nartto D. Lmair M. Bndic G. Sanchis J. Blandinau B. Ls3chali 1h53'04''; Richard N. Diloisy T. Lunau J. Châtau A. Rptti B. Durand I. Ctrl 1h53'33''; Kim A. Malguid J. Favé-Caill M. Pugnt N. Chrrir C.

Bury Q. Spiq 1h53'48''; Frry L. Fabing A. Antunz J. Argoullon L. Lafaur B. Vincnt-Viry T. Impakt Ludrs 1h54'05''; Boissz S. Blais M. Pas D Club 1h54'11''; Guipon A. Vosgin M. Brandt P. Oudin M.

Kp Cool Nancy 1h54'49''; Buissonnièr M. Malgras R. Langrand S. Lchhb MS. Marchal M. Maitrhnry A. Roussanaly J. Vganausaurd 1h55'21''; Pirrot N. Pichard F. Trityc 1h55'29''; Armand J. Claudpirr R. Jhan J. Gincr V. Vtt Fun Club 1h55'47''; Guiganti P. Grandbarb N. Tam Raid Hot 1h55'50''; Poiriux B. Nicoll A. Consoli F. Ulmr G. Da Silva Lops J. Anquz P. Godot J. Bouthir L. Olry T. Chopin M. Spiq 1h56'39''; Sllnt P. Diot L. Sckingr M. Pomarat S.

Trgorss Y. Minguss A. Michl B. Patl R. Virling V. Brthlir C. Dbross J. Mullr F. Lndormy E. Mléndz Quro C. Saulxurs-LèsNancy 1h58'02''; Da Silva G. Auclair D. Bllout R. Trmaud J. Mp Trail 54 1h59'05''; Diallo E.

Andriux N. Frrari C. Maas A. Brswilr X. Fcsmo 1h59'25''; Tombr D. B Activ 1h59'34''; Gand J. Lfranc P. Rodrigus V. Icl 1h59'47''; Lamblin G. Drappir C. Vin N. TTE04 - V0 5 1h59'57''; Vonnr J. Haouy H. Jacqus S. Vouaux F. Mazoyr F. Olry S. Dbossu M. Mouda K. Blin Y. Chapll M. Rainon A. Barthl J. Dav J. Lclair Y. Mougoll J. Poix A. Pirio M. Kp Cool Nancy 2h01'14''; Masson A. Rongvaux H. Ercolano V. Milot A. Dgrang P. Nol C. Dosdat M. Lhmbr G. Dfranoux J. Edlingr G. Phonix 57 - Just Courir 2h03'39''; Laurrin C.

Brthlmy N. Pignanlli D. Gur A. Baran L. Poirl A.

Nancy : deux mille pour le retour du semi

Cuny P. Collin T. Lahall P. Jakubowski Y. Aco Blnod 2h06'30''; Hrrmann C. Kongs A. Lamourtt M. Aïoun B. Bolzan J. Boulngr J. Didirjan R. Jacqus A. Carp B. Lux S. Bodin R. Rignir L. Rsta S. Ponroy S.

Bien plus que des documents.

Camilltti R. Froissant G. Fndlr A. Ls Nazs 2h09'20''; Olivir R. Lclrc G. Par les valeurs qu il v hicule, ce service civique constitue un v ritable atout pour le parcours de vie des jeunes, en favorisant leur engagement citoyen et leur insertion sociale et professionnelle. Ce dispositif est l occasion pour ces jeunes d int grer l organisation et le fonctionnement d une cole, de d couvrir le m tier d enseignant ou d ATSEM.

Ils sont accompagn s tout au long de leur mission par un tuteur d sign par l cole ou l tablissement d'accueil et b n icient d une formation civique et citoyenne ainsi que d une formation aux premiers secours de niveau 1, assur e par la ligue de l enseignement et la DSDEN des Yvelines.

A la rentr e, le d partement compte 20 tablissements inscrits dans ce dispositif. Ce dispositif a t largi en aux l ves de CE1. Ces stages de r ussite sont d sormais destin s aux l ves de CM1 et CM2 qui rencontrent des diicult s en fran ais ou en math matiques, ainsi qu aux l ves de 3 me entrants ou sortants. D une dur e de 15 heures, ils se d roulent sur deux ou trois p riodes : une semaine durant les vacances de printemps, la premi re semaine de juillet et la derni re du mois d août, à raison de 3 heures quotidiennes.

Ils sont assur s par des enseignants volontaires, par groupes de 5 ou 6 l ves et ont lieu dans des r seaux d cole ou dans des coll ges. Elles r pondent à trois objectifs : Donner des rep res aux enseignants pour aider eicacement les l ves à progresser Permettre aux inspecteurs de l ducation nationale de fonder le renforcement de leur pilotage p dagogique sur une analyse instrument e Ajuster la formation des enseignants et des formateurs pour r pondre aux besoins de chaque l ve Les valuations CP se d roulent en d but et en milieu d ann e scolaire.

Dans la seconde quinzaine de septembre , elles permettent d identiier les besoins des l ves et de compl ter le bilan des acquis de in de grande section. L accent est mis sur la connaissance des lettres, la manipulation des syllabes et des phon mes et sur la compr hension de la langue orale.

En math matiques, les l ves sont valu s sur l tude et l utilisation des nombres jusqu à Une seconde valuation à mi-parcours, entre f vrier et mars , mesurera les progr s et permettra d adapter les enseignements en fonction de nouveaux besoins identii s.

Des outils à destination des enseignants proposent des pistes d analyse des r sultats des l ves et des r ponses p dagogiques. Les valuations CE1 s inscrivent dans la m me perspective, ain d assurer le suivi des progr s des l ves et la continuit des apprentissages au cycle 2. Ain de permettre aux quipes p dagogiques de pouvoir d inir le proil et les besoins de chacun, tous les l ves de sixi me des coll ges publics et priv s sous contrat seront galement valu s entre le 1er et le 19 octobre en fran ais et en math matiques.

Les r sultats de ces valuations se d rouleront en ligne et donneront lieu à un bilan individuel de chaque l ve, sur la base de 4 degr s de maîtrise des comp tences valu es. Ce bilan sera communiqu aux familles. Renfort des quipes de suivi de la scolarisation des l ves handicap s A la rentr e , les bassins de Poissy Sartrouville et de Saint-Quentin accueilleront chacun un enseignant r f rent suppl mentaire pour le suivi de la scolarisation des l ves en situation de handicap.

Ils sont les interlocuteurs de tous les acteurs de la scolarisation, des partenaires de soin et de la MDPH. Le d partement des Yvelines disposera donc à la rentr e de 41 enseignants r f rents l ves en situation de handicap scolaris s dans le 1er degr l ves en situation de handicap scolaris s dans le second degr Prochainement, ouverture d une Unit d'enseignement Maternelle Autisme à l' cole Jean Jaur s aux Mureaux ECOLE INCLUSIVE Projets d'externalisation avec le secteur m dico-social pour l'inclusion sociale 3 nouvelles ouvertures d'ulis coll ge sur les Troubles des Fonctions Cognitives TFC Georges Sand à Magnanville Rimbaud à Aubergenville Jean Moulin à Croissy sur Seine Dans le cadre de la strat gie nationale pour l'autisme , le d partement des Yvelines a poursuivi son ambition de scolarisation des enfants pr sentant des troubles autistiques, pour une prise en charge pr coce et coordonn e.

Les r sultats tr s positifs d'une premi re exp rience d'unit d'enseignement autisme à la maternelle Willy Brandt d'elancourt conduite depuis maintenant deux ans a permis aux enfants accueillis de devenir progressivement l ves. A cette rentr e, une deuxi me unit d'enseignement maternelle autisme a t ouverte à l' cole maternelle Jean Jaur s des Mureaux, avec pour partenaire de soins le Sessad Larch des Mureaux.

Ce dispositif accueillera 6 enfants âg s de 3 ans. L'organisation logistique et les recrutements sont en cours. Une unit d'enseignement l mentaire autisme a galement ouvert ses portes à l' cole l mentaire Pasteur de Saint Nom la Bret che, avec le m me partenaire de soins, le Sessad Aidera d'autisme en Yvelines. Elles sont pr sentes à l'instruction partenariale de toutes les situations critiques d'enfants ou de jeunes. Ce travail nourrit l'analyse des besoins de scolarisation des l ves en situation de handicap et permet à la DSDEN 78 de r pondre aux projets des familles.

Silence, a tourne! Atelier cin ma à l Institut M dico Educatif du Breuil Deux projets cin matographiques ont t men s au cours de l ann e par huit jeunes, de 14 à 19 ans, accueillis à l IME du Breuil.

Guid s par les ducateurs enseignants, ils se sont lanc s dans la r alisation de sc narii pour un court m trage et ont construit l int gralit d un journal t l vis.

Au-delà de l aspect p dagogique, les l ves se sont pr par s à sortir de l IME de mani re à tre autonomes dans la ville les jours de tournage. Fiers de leur groupe et du projet men, ils ont d montr leur maitrise des outils semiprofessionnels cam ra d interview, perche-micro, r gie son, prompteur.

Thibaut Pialat-Professeur des coles sp cialis R alisation d objets en 3D Le Sessad EPSIS espace psychoth rapique de soutien à l int gration scolaire re oit, sur des demi-journ es en alternance avec un accompagnement scolaire, des enfants de 6 à 13 ans pr sentant des troubles de comportement ou de personnalit ne permettant pas une inclusion scolaire à plein temps.

Durant un an, en partenariat avec l INSHEA Institut national sup rieur formation et recherche - handicap et enseignements adapt s , dans le cadre de l ORNA Observatoire des ressources num riques adapt es , Mme Gillot enseignante sp cialis e paul par une ducatrice sp cialis e a men un projet de conception de jeu utilisant à la fois l impression 3D et des ateliers cr atifs.

Par la mise en commun de probl matiques et de diverses recherches, les l ves ont r alis des objets 3D et labor un jeu de soci t. Il a ainsi fallu en d inir l aspect g n ral, r diger des r gles et d crire les diff rentes parties. Un bel exemple de reconnaissance des comp tences des l ves. Les l ves intellectuellement pr coces IP en font partie. Aussi, l cole doit s adapter à leurs besoins et soutenir leur curiosit et leur soif d apprendre. C est pourquoi le groupe de travail d partemental EIP des Yvelines a cr un programme personnalis de r ussite ducative sp ciique PPRE EIP accompagn de son guide visant à am liorer le rep rage de ces l ves de la maternelle au lyc e, à proposer des adaptations p dagogiques, et à accompagner les enseignants et les familles concern es disponibles sur le site de la DSDEN Ils sont pris en charge par des enseignants sp cialis s.

Chaque Segpa est compos e de 4 divisions 6 me, 5 me, 4 me, 3 me avec un effectif ne devant pas exc der 16 l ves par division.

Le cursus s appuie sur une adaptation des programmes des cycles 3 et 4. Une d couverte des champs professionnels est propos e à partir de la classe de 4 me au travers des plateaux techniques et des stages en entreprise. Dans le cadre de l cole inclusive et du parcours de l l ve, plusieurs projets ont t men s tout au long de l ann e scolaire E-ville en Yvelines Challenge robotique Cr ation de blog Visibilit des projets : Site Pôle Inclusif ASH2 A l issue de leur parcours en SEGPA, les l ves ont la possibilit d acc der à des formations qualiiantes de niveau V, en lyc e professionnel, centre de formation d apprentis ou lyc e d enseignement adapt et peuvent obtenir les certiications suivantes : Certiicat de Formation G n rale CFG , DNB Pro.

Des mises en r seau entre certaines SEGPA ont permis aux l ves de 4 me et de 3 me de d couvrir d autres champs professionnels que ceux qui taient initialement propos s dans leur tablissement. Pour assurer le meilleur accueil et une scolarisation adapt e à ces l ves, 3 dispositifs en coll ge et 2 dispositifs en lyc e seront ouverts. Parcours de l accueil à l inclusion des l ves nouvellement arriv s en France : Dans le 1 er degr de 6 à 11 ans : valuation initiale en cole l mentaire Accueil en classe ordinaire et suivi personnalis en UPE2A Dans le 2 nd degr : valuation initiale en Cellule d accueil Accueil au coll ge ou au lyc e et suivi personnalis en UPE2A F te de in d ann e du Modac pro au lyc e Claudel Mantes la Jolie La scolarisation des enfants de familles itin rantes se d roule dans 6 unit s p dagogiques sp ciiques UPS premier degr.

Une antenne mobile scolaire suit les l ves du 2 nd degr. Elles r v lent la complexit de ce que vivent les jeunes concern s et la n cessit de renforcer les aides indispensables, avec nos partenaires du Conseil d partemental en charge de la protection de l enfance et ceux de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. L organisation du pôle l ves s inscrit dans le cadre de la lutte contre toutes les formes de d crochage scolaire, priorit nationale d inie par le ministre de l Education nationale.

Les travaux conduits visent à mieux coordonner nos actions de pr vention et de personnalisation des parcours des l ves et à toujours mieux harmoniser les pratiques sur le territoire d partemental. Le pôle l ve est garant du cadre l gal et du rappel des r gles inh rentes à la scolarit.

Il est un appui pour les quipes de direction des tablissements. C est grâce à des analyses partag es par l ensemble des professionnels concern s, à une coute et à un dialogue avec les parents et les ducateurs que les projets peuvent aboutir. L l ve est ainsi amen progressivement à r l chir à sa situation scolaire, à comprendre la port e de ses actes et à construire, avec les professionnels, une strat gie lui permettant de redevenir acteur de son parcours.

Aider et accompagner les l ves en risque de d crochage au coll ge Le d partement des Yvelines est r solument engag dans l accompagnement des l ves les plus fragiles et en risque de d crochage scolaire du coll ge.

Les ateliers relais accueillent ces jeunes pour une dur e de quatre à six semaines renouvelables trois fois. Les professeurs y travaillent en lien avec des associations compl mentaires de l enseignement public. Quatre coll ges peuvent accueillir des l ves d un secteur ou d un bassin d ducation : Arthur Rimbaud à Aubergenville Lamartine à Houilles George Sand à Magnanville Andr Ch nier à Mantes la Jolie Les classes relais ont une dur e d accueil qui peut varier de quelques semaines à plusieurs mois, sans toutefois exc der une ann e scolaire.

Elles s appuient sur un partenariat avec des associations compl mentaires de l enseignement public ou la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Ces classes relais sont, du fait de leur dur e d accueil, des dispositifs de rem diation.

Là encore, quatre coll ges en b n icient : Magellan à Chanteloup-les-Vignes Jules Verne aux Mureaux Paul C zanne à Mantes-la-Jolie la Couldre à Montigny-le-Bretonneux Depuis deux ans, le d partement a cr des dispositifs relais mobiles, qui accompagnent les l ves dans leur tablissement d origine.

Leur accueil s effectue avec un emploi du temps am nag ain d viter la rupture avec la classe et de garantir une continuit des apprentissages. Il accueille des l ves de 14 à 16 ans, pour une dur e de deux à trois mois, qui alternent s quences p dagogiques et ducatives et stages en entreprise.

Pour ce faire, ces l ves peuvent solliciter une place par l interm diaire de leur lyc e d origine. Ceux admis dans cette classe passerelle pourront, à la fois, se pr parer aux preuves du baccalaur at et se rapprocher des exigences et attendus de l enseignement sup rieur.

Les classes passerelles pour les bacheliers professionnels Les classes passerelles sont un dispositif nouveau destin à offrir à des bacheliers professionnels encore sans proposition d admission des solutions de poursuite d tudes en section de techniciens sup rieurs STS : elles cr ent les conditions d un parcours s curis permettant au terme de l ann e de classe passerelle, voire m me au cours du premier trimestre, l admission en STS.

Ce dispositif a t mis en place pour les bacheliers professionnels ayant obtenu un avis favorable mais sans proposition d admission en STS. Il pourra, à titre exceptionnel, tre ouvert à des bacheliers technologiques. La poursuite d tudes en BTS peut galement se r aliser en apprentissage. Dans les acad mies non exp rimentatrices, l acc s à une STS est conditionn par un avis favorable rendu par le chef d tablissement de la classe passerelle.

Implantation des classes passerelles dans les Yvelines : Domaine tertiaire : Lyc e Poquelin à Saint-Germain-en-Laye : support à l action manag riale, comptabilit et gestion, commerce international à r f rentiel europ en Lyc e Dumont d Urville à Maurepas : support à l action manag riale scolaire et apprentissage avec le CFA G.

Ces stages d immersion, qui concernent plus de jeunes en ont vocation à se d velopper, permettant ainsi de changer de sp cialit professionnelle tr s tôt dans l ann e. Le Lyc e des possibles La Celle St Cloud : Dispositif Innovant de l ducation nationale Ce dispositif d partemental participe à l accompagnement des jeunes d crocheurs.

Il accueille les jeunes sans solution depuis plus de 6 mois, les accompagne vers la qualiication retour en formation initiale, en tablissement scolaire à temps plein ou en alternance. Elle implique l tablissement d un convention de stage, pour un parcours s curis de formation. Le parcours am nag de la formation initiale PAFI Des tablissements du second degr proposent un accompagnement pour des jeunes âg s entre 15 et 16 ans, à l exemple du coll ge Louis Paulhan à Sartrouville.

Le dispositif PEPITES Parcours Educatif et Professionnel Individualis pour Tout El ve Scolaris mis en place par le r f rent d crochage scolaire permet d accompagner des l ves de 4eme et de 3eme pr sentant un manque de motivation en classe et en risque de d crochage scolaire maintien en classe avec un emploi du temps am nag associ à une prise en charge ext rieure DRE, CIO, BIJ, stages en entreprises.

Elle vise à : consolider la continuité des parcours linguistiques entre les premier et second degrés ; favoriser la diversiication linguistique, particuli rement en éducation prioritaire ; maintenir et renforcer les pôles linguistiques existants, notamment pour les langues les moins représentées ; équilibrer l'offre linguistique sur les territoires ; développer les partenariats internationaux et promouvoir la mobilité des él ves et des enseignants Dans le premier degré, l ensemble des él ves a bénéicié en de l enseignement d au moins une langue vivante étrang re essentiellement l anglais , d s le CP.

La découverte d une deuxi me langue vivante au cycle 3 est favorisée partout où cela s av re possible et en cohérence avec l offre linguistique du coll ge de secteur. A la rentrée , notre département disposera de 79 sixi mes bilangues en coll ge, soit 17 de plus qu en me Parall lement, ain de renforcer la continuité des parcours linguistiques, 99 postes seront léchés dans le premier degré pour l enseignement de l allemand, soit 23 de plus qu en Dans le cadre du plan présenté par le Premier Ministre en juillet pour renforcer l attractivité de la place inanci re de Paris et de la région Ile de France apr s le Brexit et de la politique menée dans ce sens au niveau académique, le département des Yvelines s engage dans le développement de l offre scolaire internationale.

Ainsi, cinq expérimentations verront le jour à partir de la rentrée dans des écoles des communes du Chesnay, du Pecq, de Maison Laitte, de Jouy en Josas et des Mureaux. Ces écoles proposeront un enseignement renforcé de l anglais avec des disciplines non linguistiques dispensées en langue anglaise éducation musicale, EPS, sciences, arts plastiques notamment.